03.08.2015, 23:13

Le sort de la raffinerie inquiète

Premium
chargement
Le sort de la raffinerie inquiète
Par BASILE WEBER (AVEC L'ATS)

CRESSIER Le risque de faillite plane sur la compagnie Petroplus, propriétaire de la raffinerie neuchâteloise. Réactions des politiques et d'Unia.

A la raffinerie de Cressier, les 260 employés craignent pour leur avenir. L'entreprise Petroplus a donné la consigne de ne pas parler aux médias et de passer par le siège zougois de la société, qui ne communique guère sur les graves difficultés financières qu'elle rencontre, après l'annonce mardi du gel par ses banques d'une ligne de crédit d'environ un...

À lire aussi...

Chez Philip Morris, 265 emplois menacésChez Philip Morris, 265 emplois menacés

Union européenneLe Brexit aura des «conséquences négatives»Le Brexit aura des «conséquences négatives»

PremièreLibre-échange: référendum lancé contre l’accord avec l’Indonésie à cause de l’huile de palmeLibre-échange: référendum lancé contre l’accord avec l’Indonésie à cause de l’huile de palme

MarchéImmobilier: hausse des loyers et des appartements videsImmobilier: hausse des loyers et des appartements vides

partenariatsWEF 2020: la Suisse balise son territoire 2020 avec l’UE et les Etats-UnisWEF 2020: la Suisse balise son territoire 2020 avec l’UE et les Etats-Unis

Top