06.03.2019, 12:10

Médecine: une souche unique de l'hépatite E a été découverte en Suisse

chargement
Le virus de l'hépatite E peut notamment être attrapé en consommant de la viande de porc mal cuite.

CHUV Des scientifiques du CHUV ont découvert un sous-type unique du virus de l'hépatite E qui circule uniquement sur le territoire suisse. La géographie du pays et les règles suisses d'échanges agricole expliquent ce phénomène

Une souche unique du virus de l'hépatite E (VHE) a été découverte en Suisse par des chercheurs du CHUV à Lausanne. Une particularité qui s'explique par la géographie du pays et sa politique agricole.

L’infection par le VHE est une des premières causes d’hépatite aiguë et de jaunisse dans le monde. Dans les pays développés, la plupart des infections humaines résultent de la consommation de viande mal cuite, de porc et de chasse en particulier.

La maladie se caractérise par de la fièvre, des douleurs musculaires et abdominales, une perte d'appétit et des nausées. Plus rarement, une jaunisse peut aussi se développer. Plus de 90% des infections restent asymptomatiques, et la plupart des malades guérissent sans traitement.

98% de la viande de porc est locale

Il existe plusieurs génotypes de ce virus, capables d’infecter un grand nombre d’animaux ainsi que l’homme. Dans leur étude, les scientifiques du Service de gastroentérologie et d’hépatologie et de l'Institut de microbiologie du CHUV ont confirmé qu’un sous-type de VHE circule en Suisse.

Les aspects géographiques du pays peuvent expliquer cela - les lacs et les montagnes constituant des frontières naturelles-, avec le fait que la Suisse ne fait pas partie de l’Union européenne. Ayant ses propres règles en matière d’échanges agricoles, 96% de la viande de porc consommée dans le pays est issue d’une production locale. Ces éléments expliqueraient que ce sous-type du virus se trouve uniquement sur notre territoire.

Virus de lapin

Par ailleurs, les auteurs rapportent dans le Journal of Hepatology que trois patients ayant subi une transplantation d'organes et immunosupprimés ont été infectés par une souche de virus de l'hépatite E de lapin, ce qui a été très rarement rapporté.

Les patients concernés n'ont pas le souvenir d'avoir mangé de viande de lapin ni d'avoir eu de contact direct avec ces animaux, ce qui pourrait suggérer que l’infection provienne de la consommation de fruits ou de légumes contaminés par des excréments de lapin.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SantéMaladies transmissibles: deux fois et demi plus de cas d'hépatite A en SuisseMaladies transmissibles: deux fois et demi plus de cas d'hépatite A en Suisse

Hépatite CUn tiers des porteurs du virus de l’hépatite C ignorent leur contaminationUn tiers des porteurs du virus de l’hépatite C ignorent leur contamination

Top