27.08.2018, 09:00

Le far° a réussi son déménagement au coeur de Nyon

chargement
Vernissage et présentation "live" d'une pièce sonore intitulée "Palimpsest" de l'artiste Nicole Seiler lors du festival far° sur la place des Maraîchers, devant la salle communale de Nyon.

Festival La 34e édition du far° se termine sur un bilan satisfaisant. Si le Festival des arts vivants de Nyon a réussi son déménagement au coeur de la ville, les performances délocalisées dans les villes voisines ont été plus contrastées.

A l’heure du bilan, Véronique Ferrero-Delacoste estime que le Festival des arts vivants a rempli ses missions. Pour la directrice, cette 34e édition n’était pas évidente sur le papier compte tenu du déplacement du centre de gravité de la manifestation nyonnaise au cœur de la ville en raison de la fermeture pour des travaux d’agrandissement de l’Usine à gaz.

«Tout s’est bien passé. Nous avons eu beaucoup de passants qui s’arrêtaient intrigués», commente-t-elle. Une directrice également très contente du projet artistique «Renverser», des prises de risque, signe que le public est sensible aux thématiques proposées. Seuls bémols, les spectacles programmés à Genève et Rolle ont eu une moindre fréquentation.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NYONVéronique Ferrero-Delacoste, directrice du far°: "La manière de consommer la culture a beaucoup changé"Véronique Ferrero-Delacoste, directrice du far°: "La manière de consommer la culture a beaucoup changé"

Top