08.10.2019, 12:07

Les Nyonnais paieront plus d’impôts en 2020

chargement
La hausse de l'impôt foncier a déplu à la droite.

Politique Nyon ne baissera pas son taux d’imposition et la majorité du Conseil communal a accepté une hausse de l’impôt foncier.

La Municipalité l’avait clairement dit: le point d’impôt communal sera maintenu à 61%. Et ce même si les charges de la ville vont diminuer de 2 millions en 2020 en raison de la prise en charge par le canton des coûts de l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile (AVASAD).

Au regard des difficultés financières de Nyon, le PLR, l’UDC et les Vert’lib ont validé la décision politique de l’exécutif de ne pas baisser le taux d’imposition comme l’ont fait d’autres communes comme Gland. Dans les faits, donc, les Nyonnais paieront davantage d’impôts, puisque le taux cantonal augmentera de 1,5 point pour digérer la reprise de l’AVASAD.

Un million de recettes en plus

En revanche, pas question pour les élus de droite d’accepter une hausse de l’impôt foncier de 0,2 pour mille pour atteindre 1,5 pour mille. Une mesure destinée à accroître les recettes de la ville de 1 million. Au motif que 4546 citoyens ont refusé cette disposition lors du référendum de mars dernier. Du coup, ils ont déposé un amendement pour supprimer cette augmentation, qui a été rejeté par l’organe délibérant (32 oui, 42 non et une abstention). Le Parti indépendant nyonnais, pourtant membre du centre droit, a une nouvelle fois soutenu son municipal des finances Claude Uldry.

La révision de l’impôt foncier va-t-elle se traduire par un nouveau référendum? Non, répond Rachel Cavargna-Debluë. La présidente du PLR nyonnais ne cache pas que l’idée a été évoquée mais le coût, pour la commune, d’une nouvelle consultation a dissuadé les partis de se lancer dans une collecte de signatures.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

POLITIQUENyon: 3 électeurs sur 4 refusent la hausse d’impôtsNyon: 3 électeurs sur 4 refusent la hausse d’impôts

Top