11.11.2019, 17:36

Lausanne: le directeur des TL donne sa démission

chargement
Michel Joye a accompagné deux décennies de transformations aux TL.

Transports Michel Joye, directeur des Transports publics lausannois, a donné lundi sa démission. Il quittera ses fonctions le deuxième semestre 2020.

Le directeur des Transports publics de la région lausannoise (tl), Michel Joye, démissionne. En poste depuis 1999, il quittera l'entreprise lors du deuxième semestre 2020.

Agé de 61 ans, Michel Joye a annoncé lundi au conseil d'administration sa décision de faire valoir son droit à la retraite, ont annoncé les tl dans un communiqué. Ils ont précisé que le processus pour recruter un successeur allait démarrer dès cette semaine.

Michel Joye a accompagné deux décennies de transformations aux tl, à commencer par la mise en service en 2008 du m2, le premier métro automatique de Suisse. Sous sa direction, l'entreprise a vu ses effectifs plus que doubler pour s'établir aujourd'hui à environ 1500 collaborateurs.

"C'est le bon moment de transmettre le flambeau", a expliqué M. Joye, contacté par Keystone-ATS. "Le groupe va entrer dans une nouvelle dynamique avec de grands chantiers à venir au cours de la prochaine décennie", a-t-il souligné, faisant notamment référence au prochain métro lausannois, le m3 qui reliera la gare au quartier de la Blécherette.

Pas d'effet LEB

M. Joye a reconnu que ces derniers mois n'avaient pas été de tout repos, en raison notamment des couacs rencontrés par le Lausanne-Echallens-Bercher (LEB). Outre les accidents multiples sur la ligne - une personne est encore décédée en août dernier à Lausanne - et les retards dans le percement du tunnel sous l'avenue d'Echallens dans la capitale vaudoise, le LEB n'est pas encore parvenu à proposer une cadence au quart d'heure entre Cheseaux et Echallens, attendue de longue date.

M. Joye a affirmé que ces problèmes n'avaient pas pesé dans sa décision de quitter les tl. "Nous avons effectivement des soucis avec le LEB, mais nous travaillons d'arrache-pied pour y remédier. Je pars dans une année et, d'ici là, nous aurons trouvé des solutions", a-t-il assuré.

Départ au deuxième semestre 2020

Avec le départ de son directeur, "ce n'est pas une simple page de l’histoire des tl qui va se tourner, mais quelques chapitres bien remplis, tant le développement de la mobilité de ces vingt dernières années a été important", a commenté la présidente du conseil d'administration des tl, Tinetta Maystre, citée dans le communiqué.

Outre ses fonctions en terre vaudoise, Michel Joye a présidé l'Union suisse des Transports publics (UTP) de 2014 à 2017. Il a aussi "porté haut l'expertise des tl par ses nombreux engagements au sein de l'Union internationale des transports publics (UITP)", a encore relevé l'entreprise.

La date du départ de Michel Joye interviendra au cours du deuxième semestre 2020. Elle sera coordonnée avec l'arrivée de son ou sa successeur(e).
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

nominationGéraldine Savary, première femme à la tête de la Commission fédérale de la PosteGéraldine Savary, première femme à la tête de la Commission fédérale de la Poste

Vin«Lâche-moi la grappe», la cuvée en hommage à Pierre Keller a trouvé preneur«Lâche-moi la grappe», la cuvée en hommage à Pierre Keller a trouvé preneur

sécuritéVaud-Valais: le Parlement libère un milliard de francs pour la troisième correction du RhôneVaud-Valais: le Parlement libère un milliard de francs pour la troisième correction du Rhône

ConsommationMarchés de Noël: vin chaud suisse ou étranger?Marchés de Noël: vin chaud suisse ou étranger?

EvénementLe district de Morges fête Isabelle MoretLe district de Morges fête Isabelle Moret

Top