02.07.2019, 17:26

Le Grand Conseil valide et raille les comptes

chargement
Au Grand Conseil, les comptes présentés par Pascal Broulis ont été raillés par l'extrême gauche, mais aussi par les Verts et les Verts Libéraux.

Vaud Les députés vaudois ont largement approuvé mardi les comptes 2018 de l'Etat. Seule la gauche radicale s'y est opposée, reprochant au Conseil d'Etat de grossièrement sous-estimer les revenus. Plusieurs élus des Verts et des Vert'libéraux se sont abstenus.

Pour la 14e année consécutive, le canton de Vaud a présenté des comptes largement positifs. L'excédent 2018 se monte à 87 millions de francs, sans compter 503 millions à titre divers. Une situation qui a le don d'irriter, particulièrement la gauche de la gauche.

En sous-estimant les recettes de près de 10%, le gouvernement "empêche le parlement d'avoir une idée juste" de la situation et cela pose un problème sur le plan démocratique, a argué le rapporteur de minorité Hadrien Buclin, du groupe d'Ensemble à Gauche et POP.

Il reproche aussi à l'exécutif de ne pas avoir utilisé l'excédent budgétaire pour soutenir les domaines de la santé, de l'accueil de jour ou l'office de l'assurance maladie débordé par les demandes de subsides. Ces moyens auraient également été les bienvenus pour renforcer les politiques écologiques, regrette l'élu.

Lassitude

D'autres voix se sont jointes à celle de la gauche radicale. A l'image de certains Vert'libéraux qui ne cachent pas une certaine lassitude. "Chaque automne, le débat budgétaire ne laisse quasi aucune marge au Grand Conseil", a déploré Claire Richard. Et au final, les comptes sont largement excédentaires.

Tout comme plusieurs Verts, certains Vert'libéraux ont ainsi préféré s'abstenir estimant que davantage pourrait être fait, surtout en faveur de l'environnement.

Soutien du PLR

Sans surprise, le parti du grand argentier Pascal Broulis a lui salué le travail de son ministre et validé les comptes. La cheffe de groupe PLR Carole Dubois a cependant appelé à ne pas s'endormir. "La conservation de notre attractivité économique est un défi constant", a-t-elle prévenu.

Feu vert également de l'UDC qui se réjouit que le canton reste solide financièrement. Mais "tant de richesses pour l'Etat et tant d'impôts pour les contribuables, c'est l'enfer", a lâché Philippe Jobin, réitérant son projet d'alléger la pression fiscale pour les personnes physiques malgré une baisse déjà prévue en 2020 et en 2021.

Une perspective à laquelle s'oppose vertement le PS. Le canton continue d'aller bien, mais en examinant les comptes, "on constate un tassement des revenus", a mis en garde Stéphane Montangero.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

FinancesVaud: des comptes largement positifs pour la 14e fois d’affiléeVaud: des comptes largement positifs pour la 14e fois d’affilée

Top