16.11.2019, 11:40

Un représentant des Verts présidera le Conseil national en 2022

chargement
Pendant cent ans, la présidence du National a été attribuée à tour de rôle au PLR, à l'UDC, au PDC et au PS. (Illustration)

Politique Les Verts entrent dans le tournus de la présidence du National. En 2022, ce ne sera donc pas un élu PDC mais un Vert qui présidera la chambre du peuple.

La vague verte touche la présidence du Conseil national. Comme le groupe Vert au National occupe désormais la 4e place devant celui du PLR, les présidents des groupes se sont mis d’accord vendredi pour qu’un représentant écologiste grimpe sur le perchoir en 2022.

Ce président ou cette présidente Vert(e) brûlera la politesse au groupe PDC en 2022, a expliqué Roger Nordmann, président du groupe socialiste, à Keystone-ATS revenant sur une information publiée dans l’édition de samedi de la Schweiz am Wochenende. En faisant ce choix, les présidents des groupes n’ont fait qu’appliquer le règlement qui précise que la force des partis après des élections doit être prise en compte.

Pendant un siècle, la présidence a été attribuée à tour de rôle aux quatre plus grands partis le PLR, l’UDC, le PDC et le PS. L’actuelle présidente Marina Carobbio (PS/TI) va transmettre le témoin l’an prochain à la PLR vaudoise Isabelle Moret, suivie d’un représentant de l’UDC en 2021. On ne sait pas encore de qui il s’agira puisque l’UDC Heinz Brand (GR) n’a pas été réélu.

Le temps de se préparer

Les présidents des groupes ont choisi d’attendre le prochain tour encore libre en 2022, car ce sont d’abord les deux vice-présidents du Conseil national en place qui vont accéder à tour de rôle au perchoir. «Nous ne voulions humilier aucun parti, sans oublier qu’il faut du temps pour se préparer à cette fonction», a souligné Roger Nordmann.

Le groupe UDC reste le plus fort au Conseil national, suivi du PS. Viennent ensuite le groupe du centre composé du PDC, PBD et du PEV. Les Verts grimpent donc en 4e position, suivi du PLR.

Ce n’est toutefois pas la première fois qu’un Vert présidera le National. Les groupes ont laissé à quelques reprises un libéral ou un écologiste présidé la Chambre du peuple.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

second tourFédérales 2019 – Vaud: Olivier Français (PLR) et Adèle Thorens (Verts) élus aux Etats, désillusion pour le PSFédérales 2019 – Vaud: Olivier Français (PLR) et Adèle Thorens (Verts) élus aux Etats, désillusion pour le PS

Vent dans le dosFédérales 2019: forts de leur triomphe au National, les Verts veulent leur ministreFédérales 2019: forts de leur triomphe au National, les Verts veulent leur ministre

Les élections vues du mondeFédérales 2019: la  presse internationale commente la percée historique des VertsFédérales 2019: la  presse internationale commente la percée historique des Verts

live
Le jour JFédérales 2019: les Verts et les Vert'libéraux gagnent au total 26 sièges au National, la vague verte a eu lieuFédérales 2019: les Verts et les Vert'libéraux gagnent au total 26 sièges au National, la vague verte a eu lieu

électionsFédérales 2019: les Verts dépassent le PDC, selon le quatrième baromètre électoral de la SSRFédérales 2019: les Verts dépassent le PDC, selon le quatrième baromètre électoral de la SSR

Top