08.11.2018, 11:40

Une star du foot anglais en 2e ligue, un renard au volant ou le secret des athlètes handisport… l’actu suisse vue du reste du monde

chargement
Made in Switzerland. Chaque semaine, nous parcourons les médias du monde pour voir ce que nos confrères ont retenu de l'actualité suisse.

 08.11.2018, 11:40 Une star du foot anglais en 2e ligue, un renard au volant ou le secret des athlètes handisport… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presse Les médias internationaux se sont intéressés à la Suisse cette semaine. C'est évidemment l'exploit commun du CHUV et de l'EPFL, qui permet à des paraplégiques de retrouver une certaine mobilité qui occupe le haut de l'affiche. Dans un registre plus léger, on retrouve un ancien joueur de Premier League en 2e ligue vaudoise ou un renard peu farouche.

Comme chaque semaine, nous effectuons un tour d’horizon des médias étrangers pour découvrir ce que l’on pense ailleurs de la petite Helvétie.

Le «miracle suisse» de l’EPFL et du CHUV

Si vous tapez «Suisse», «Schweiz», «Switzerland», «Svizzera»... dans un moteur de recherche d’actualités, impossible de passer à côté de l’exploit réalisé par le CHUV et l’EPFL qui ont permis à trois personnes paraplégiques de pouvoir retrouver une certaine mobilité et se déplacer sur leurs propres jambes.

France Télévision parle d’un «pas de géant pour la médecine», d’une première expérience du genre sans stimulation continue, soit la preuve formelle que le cerveau et la moëlle épinière ont pu rétablir des connexions naturelles. Dans Le Monde, on évoque des résultats «extraordinaires», «impressionnants». Le quotidien français évoque le parcours de l’un des participants à cette expérience, Sebastian Tobler, 48 ans, victime d’une chute à VTT il y a 5 ans. La déclinaison hispanophone de CNN est un peu plus prudente en rappelant que l’expérience n’est que dans sa phase initiale.

 

 

Le secret des athlètes handisport suisses

Marcel Hug et Manuela Schär dominent le marathon mondial en catégorie fauteuil.

 

A la veille du marathon de la Grande Pomme, le prestigieux New York Times a cherché à comprendre pourquoi les athlètes suisses dominaient les compétitions handisports. Pourquoi Marcel Hug et Manuela Schär étaient détenteur du trophée à New York et pourquoi ils étaient les mieux placés pour défendre leur titre.

Pour le Times, la réponse tient en deux points: le soutien financier et le Centre suisse des paraplégiques de Nottwil, où «il y a plus de cochons que d’habitants», selon un dicton local qui amuse le journaliste américain, surpris par le décor très champêtre de cette petite bourgade lucernoise de moins de 4000 habitants. «C’est d’abord un hôpital, mais aussi un centre de réhabilitation et un site d’entraînement pour les athlètes.»

On découvre l’histoire de Manuela, tombée d’une balançoire à l’âge de 9 ans, qui a rapidement rencontré Heinz Frei, légende mondiale du sport en fauteuil, qui l’a prise sous son aile. Marcel est lui aussi venu à Nottwil très tôt. C’est une maladie, la spina bifida, qui l’a conduit ici alors qu’il n’avait que 10 ans. Lui aussi s’en est sorti grâce aux infrastructures et à l’encadrement du centre, grâce au sport.

Et tout cela a un coût rappelle le Times. Le budget annuel du centre avoisine les 84 millions de francs, financé essentiellement par des dons.

On rappelle au passage que Manuela s’est imposée dimanche dernier, alors que Marcel a dû se contenter du deuxième rang.

 

 

Le renard veveysan qui amuse le web

 

On sait que les renards ont tendance à se rapprocher des villes où ils trouvent plus facilement de la nourriture. Mais, de là à ce qu’ils deviennent pratiquement amicaux... il y a un pas. Qu’un goupil bien vaudois n’a pas hésité à franchir. France 3 a repéré les vidéos postées sur Facebook par Jean-Bernard Marrel. Ce Veveysan a fait une rencontre peu ordinaire, alors qu’il circulait près de L’Hongrin, dans le Pays-d’Enhaut.

 

En plein jour, le renard, qui semble en bonne forme, s’approche de sa voiture, pas effrayé pour un sou. Il n’hésite d’ailleurs pas à visiter le coffre de la voiture de Jean-Bernard.

 

L’Est Républicain ou L’Avenir, en Belgique, ont également relayé cette version moderne du Petit Prince.

 

De Ronaldo et Giggs à la deuxième ligue interrégionale

 

Eric Djemba Djemba, 37 ans, a joué avec les plus grands: Ronaldo, Giggs, Keane, Rooney... Arrivé de Nantes, le Camerounais a évolué sous les couleurs de Manchester United entre 2003 et 2005. Il a joué 39 matchs pour les Red Devils. International à 34 reprises, il a ensuite évolué en Angleterre, au Qatar, au Danemark, en Israël... pour signer, en 2016 au FC Vallorbe-Balaigues, un club vaudois de deuxième ligue interrégionale.

Le tabloïd britannique le Sun a retrouvé sa trace et il a envoyé un journaliste dans le Jura-Nord vaudois. «Il a joué devant 78’000 spectateurs au Théâtre des Rêves (n.d.l.r. le surnom d’Old Trafford, le stade de Manchester) et aujourd’hui, le milieu de terrain évolue devant 88 fans en cinquième division suisse.»

Ils ont rencontré un homme très simple. «J’aime juste jouer et quand j’ai fini de m’entraîner, je suis content de ranger les ballons et les bouteilles d’eau.» Il a raconté au reporter que c’est son ami d’enfance Jacques Etonde – qui n’a pas connu le même succès que lui – qui l’a attiré à Vallorbe. «Jouer ensemble en Europre, c’était un rêve d’enfants.» Ça lui permet aussi de se rapprocher de ses enfants qui vivent toujours à Nantes.

 

Coup de froid diplomatique avec l’Algérie

 

Le général Khaled Nezzar (ici en 2002) est accusé d’avoir commis des exactions au début des années 90, alors qu’il était ministre de la défense.

Dans un registre un peu plus sérieux, la presse algérienne nous apprend que les relations diplomatiques entre la Suisse et l’Algérie se sont tendues ces derniers jours. Selon TSA-Algérie, c’est la réouverture d’une enquête, par le Tribunal pénal fédéral, à l’encontre du général Khaled Nezzar, ancien ministre algérien de la défense, accusé par plusieurs ONG d’avoir commis des exactions dans son pays au début des années 90. Il avait été arrêté en Suisse en 2011. Le Ministère public de la Confédération avait classé l’affaire en 2017. Mais le TPF l’a rouverte en juin dernier, provoquant la colère de l’Algérie qui a décidé de faire pression en réduisant ses relations avec la Suisse et en bloquant certains dossiers économiques.


À lire aussi...

Revue de presseLe coup de chaud des glaciers, une exposition controversée et le cas d’une recrue maltraitée… l’actu suisse vue du reste du mondeLe coup de chaud des glaciers, une exposition controversée et le cas d’une recrue maltraitée… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseLes meilleurs salaires du monde pour les expatriés, la loi contre les pédophiles la plus sévère d’Europe… l’actu suisse vue du reste du mondeLes meilleurs salaires du monde pour les expatriés, la loi contre les pédophiles la plus sévère d’Europe… l’actu suisse vue du reste du monde

REVUE DE PRESSEPétition pour l’Aquarius, buzz d’un skieur grison, contournement de la préférence nationale… l’actu suisse vue du reste du mondePétition pour l’Aquarius, buzz d’un skieur grison, contournement de la préférence nationale… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseLa chasse interdite à Genève, les salaires de nos enseignants sources de richesse…  l’actu suisse vue du reste du mondeLa chasse interdite à Genève, les salaires de nos enseignants sources de richesse…  l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseUn village fantôme qui se transforme en hôtel, des vestiges datant de 3500 ans ou la lutte contre l’homophobie… l’actu suisse vue du reste du mondeUn village fantôme qui se transforme en hôtel, des vestiges datant de 3500 ans ou la lutte contre l’homophobie… l’actu suisse vue du reste du monde

Top