Le coin des chroniqueurs
 24.05.2019, 11:17

Pas folle la bête: chauves-souris, vivre la tête en bas

chargement
Michel Gauthier-Clerc, directeur de La Garenne

Chronique Retrouvez la chronique du directeur du parc animalier de La Garenne.

Pas moins de vingt-huit espèces de chauves-souris sont recensées dans le canton de Vaud. Elles portent des noms très divers: pipistrelles, noctules, oreillards, rhinolophes, murins, sérotines, barbastelles ou encore molosses.

La plus répandue est la Pipistrelle commune que l’on peut voir le soir chasser autour des maisons et des éclairages publics. Elle fait partie des espèces les plus petites avec un poids inférieur à 10 grammes. Il y a 70 millions d’années, l’ancêtre commun des souris et des chauves-souris marchait au sol.

Alors que certains dinosaures ont évolué vers les oiseaux en adoptant la solution des plumes, des mammifères ont aussi évolué vers le vol avec d’autres solutions: une fine peau est tendue entre des doigts immenses, plus grands que le bras, formant ainsi une surface de portance pour voler. Les ailes des chauves-souris ont une masse importante par rapport à leur corps. Elles sont cependant capables de manœuvres très précises en modulant la forme et l’angle d’attaque des ailes.

Système de verrouillage automatique

Pour s’accrocher par les pieds, elles doivent se retourner très rapidement en utilisant la masse de leurs ailes. Une aile est étendue et l’autre rétractée, créant ainsi par inertie un roulement du corps. Leurs pieds ont subi une rotation de 180 degrés, permettant une meilleure accroche. Leurs genoux se plient en arrière. Une fois agrippées en hauteur, elles disposent d’un système de verrouillage automatique. Les muscles des pattes se relâchent, le poids du corps tire sur les tendons fléchisseurs et bloque griffe et phalange, garantissant la fixation sans effort, pendant des semaines si besoin.

La tête en bas, le sang devrait stagner dans le cerveau en raison de la gravité. Pour expliquer cette prouesse, il semble que les veines du cerveau disposent de valvules empêchant le sang de refluer, comme dans les veines des jambes humaines.

Michel Gauthier-Clerc, directeur de La Garenne


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top